Dessin aux crayons de couleurs La séduction

 

 

La séduction

La séduction

 

La séduction

La séduction


Je te propose un rêve car je désire allumer chez toi, le désir… Oui, je cherche à te séduire par mon regard qui se mêlera à la profondeur de tes yeux. Par un mot qui remplacera un de tes voeux. Par un geste naturel qui effleura le soyeux de ma peau juste là, dans le cou. Pour te donner l’envie de me prendre, mais n’ai crainte , je ne n’imposerais point. Je te donnerais des lendemains au goût de Paradis, ton rêve qui devient, enfin réalité… Tu peux croire que tu m’as conquise à jamais.

 

Dessin au crayon noir – La soumission


La soumission


La soumission


Soumission


Soumise, tu t’enlises
Soumission : perdition
Et la brute a raison

Dos voûté , repliée
Et penchée
Sans pouvoir t’échapper
Pourquoi te soumets-tu ?
Dis-moi, tu es perdue !

Si tes yeux sont baissés
Il ne peut voir leur haine
Mais de ton corps ployé
On devine la peine

Soumise, tu t’enlises
Soumission : perdition
Et la brute a raison !

Relève donc la tête
Si le pervers s’apprête
A briser ta raison
Quitte donc la maison
Et fuis la soumission !


MARCEK


 

Mon Maine Coon – Ozan

 

Mon Maine Coon - Ozan

Ozan avait 15 jours

La première fois que j’ai vu Ozan chez l’éleveuse, je l’ai de suite aimé, il était adorable a à peine 15 jours. Je l’ai pris dans mes bras et lui ai dit tout bas : « Tu vas venir chez moi ! » Et il m’a regardé d’un air étonné de ses yeux bleus de chaton. Il était très calme…

 

https://youtu.be/goGd6Gut4ZQ


On a pu le revoir 3 semaines après et il jouait, il était déjà plus dynamique.

 

Mon Maine Coon - Ozan


On a pu aller le chercher lorsqu’il avait 3 mois et demi. Là, j’estime que l’éleveuse n’avait rien fait pour l’éduquer. Déjà, il n’était pas dans la pièce où l’on était, mon homme et moi. Il était à l’étage, dans une poussette, où paraît-il, il se réfugiait souvent. Il était hyper craintif.

Chez nous, il a fallu m’armer de patience, il était agressif, il griffait et mordait. On ne pouvait l’approcher, il fuyait dans toute la maison… Il faut dire que l’on a 4 yorkshires toys. Il a dû être impressionné. Durant 1 an, malgré le grand griffoir, il griffé et arraché le papier à tapisser. Il était propre, c’était déjà ça de gagné.

 

Mon Maine Coon - Ozan


Il ne griffe plus et n’arrache plus le papier à tapisser… Malgré les nombreux jouets, qu’il regarde 10 minutes, ses sports préférés et de chasser, les bêtes volantes dans la maison (on vit à la campagne.) de jouer à chasser les chiens passant devant lui, attraper mes jambes. On doit attendre qu’il est l’envie d’un câlin, pour pouvoir le brosser. C’est lui aussi qui choisis ses plats, on a dû chercher…

 

Mon Maine Coon - Ozan


Il va avoir 2 ans au mois de décembre et sera adulte à 3 ans. Il ne peut pas sortir dans le jardin, car étant fugueur, on ne le reverrait jamais et comme on l’aime beaucoup. Aussi, on doit toujours faire attention aux portes, qu’elles soient fermées, et surtout qu’il est très rapide, lorsqu’il se met à sprinter.

https://youtu.be/ERN-FulSKRA

 

Mon Maine Coon - Ozan

Mon Maine Coon - Ozan

Il existe une vision nostalgique de l’origine du Maine Coon, un chat de ferme rustique, compagnon quotidien des familles des premiers pionniers installés dans le Maine… Un chat qui serait arrivé un jour sur cette côte du Nord-Est des Etats Unis, à bord du vaisseau d’un certain Tom Coon…

C’est un géant, un roi, le chef,  dans le monde des félins, il est très imposant. Il peut atteindre tranquillement, sans être obèse, 10 kg et, malgré son aspect impressionnant, il donne une rassurante impression de grande confiance. Autonome, il prend bien soin de lui-même. C’est un grand chasseur, mais avec un mélange de douceur et de sauvagerie. Mais tout en étant très dynamique. Il aime l’eau – il s’adapte facilement aux personnes dotées d’une personnalité équilibrée.

Le Maine Coon est le résultat de croisements entre les chats autochtones et à demi sauvages des forêts du nord-est des États-Unis et les Angoras importés par les premiers colons anglais. C’est justement la raison pour laquelle il a été le premier chat défini en tant que race dans ce pays, inscrit à une exposition dès 1860. Mais, même s’il y rencontra un grand succès, il fut alors éclipsé par les races à la mode (Persans, Siamois et chats d’autres races pures). Il fallut attendre le début des années cinquante, lorsque fut fondé un club lui étant consacré, pour que le Maine Coon retrouve tout son prestige, même s’il ne fut reconnu en tant que race qu’en 1967.

Il est très grand, une grosse tête, plus longue que large, de proportion moyenne par rapport au corps. Son corps a des proportions rectangulaires, il est massif et lourd, solide, robuste, long mais pas fin. Dotés de doigts d’une longueur exceptionnelle et bien écartés entre eux, ce sont presque des mains et ils ont une extraordinaire capacité de prise. La queue est au moins aussi longue que la distance qui la sépare de l’épaule, et elle s’affine graduellement en allant vers la pointe.

Authentique mélange de rusticité et d’élégance, le chat Maine Coon est aussi un chat doté de grandes qualités : sûreté, gentillesse et fidélité. Malgré sa taille, c’est un gros chat pacifique, sa gentillesse apparaissant dans son regard très doux, et on peut dire qu’il est aussi bon que grand.  Il peut vivre en appartement, à condition qu’il y ait été habitué dès sa plus tendre enfance. Ils sont affectueux et apprécient la proximité chaleureuse des humains.

Il est essentiel de jouer avec le Maine Coon tous les jours pour lui procurer suffisamment d’activités physiques et de stimulation afin de préserver sa bonne santé. Il sait équilibrer les moments de relaxation et les moments d’action. Intelligent, craintif, gourmand. La plupart de ces chats ne sont pas de grands bavards… Mais attention ! Il est fugueur.

  

Mon Truc pizza

 

Mon Truc pizza

 

Si vous n’avez pas de pâte à pizza toute faite, ou que vous n’avez pas envie d’en réaliser.

Voici, mon petit truc : Vous prenez des tranches de pain dont vous enlevez les croûtes,

vous passez les tranches pain au rouleau à pâtisserie et vous les placez dans le moule…

Ensuite vous pouvez garnir de tout ce que vous voulez.

Au four à 150°C durant environ une demie heure.