La série – Bécassine, Bretonne au grand coeur

 

La série - Bécassine, Bretonne au grand coeur

 

La série – Bécassine, Bretonne au grand coeur

Lecture de l’enfance pour les uns, découverte pour d’autres… Il n’y a pas bien longtemps que j’ai lu avec passion, cette série.

Les aventures d’une petite servante, Annaïck Labornez, née à Clocher-les-bécasses,d’où elle tire le surnom de « Bécassine ».

Le personnage de Bécassine est né en 1905 dans une histoire en images intitulée L’enfance de Bécassine qui est édité par la maison Langereau. Née en 4ème vitesse, pour combler une page blanche de la revue, la longévité de Bécassine dépassera de loin les espérances de ses créateurs.Les dessins : peintre Émile Joseph Porphyre Pinchon. Les textes, d’abord écrits par Jacqueline Rivière, sont ensuite rédigés par Maurice Langereau lui-même sous le nom de Caumery.

Chaque planche comporte alors trois séries d’images superposées avec texte en dessous et une histoire complète occupe chaque page. Les albums qui paraissent sous la double signature de Caumery et Pinchon entre 1913 et 1939. Caumery décède en 1941 mais Bécassine reste présente. Après la disparition de Pinchon, les aventures de Bécassine sont prolongées à partir de 1959, en conservant le même style, par le dessinateur Trubert. Une autre équipe reprend et modernise les graphismes pour l’album Bécassine au studio paru en 1992.

Bécassine est une petite Bretonne qui trouve une place de bonne d’enfant chez la marquise de Grand’Air, à Paris. Le statut de Bécassine évoluera vers celui de gouvernante et de conseillère de sa maîtresse. Dans les premiers albums, Bécassine est naïve et fait des  bêtises. Elle ne maîtrise pas langue française, elle confond les mots. Elle a également, une expression imagée au pied de la lettre. Elle ne connait pas les coutumes sociales et ignore tout des machines modernes. Les enfants lui sont attaché, car comme elle, il découvre le monde. Un roman, où il y a un apprentissage par ses mésaventures constantes qu’elle surmonte.

Un film de Bécassine est réalisé en 1939 par Pierre Caron sur un scénario de Jean Nohain avec Paulette Dubost dans le rôle-titre, suscite des protestations à Rennes lors de sa projection.

Le créateur de Bécassine a omis de lui dessiner une véritable bouche, la condamnant symboliquement au silence.

Chantal Goya, dans « Bécassine, c’est ma cousine … » composé par J.-J. Debout en 1980, marque le début d’une évolution qui renvoie le personnage dans le domaine aseptisé de la petite enfance. Au cours des années 1980, il est en effet réactualisé à l’intention d’un public nettement plus jeune que celui des lectrices des premières bandes dessinées. Représentée le plus souvent comme une toute petite fille, Bécassine y est moins pataude et sa coiffe est stylisée jusqu’à disparaître…

 

La série - Bécassine, Bretonne au grand coeur


Le 4 février 1905, paraît « La semaine de Suzette », une revue pour petites filles crée par henry Gautier. L’objectif de cette revue est divertir, amuser et instruire au travers de romans-feuilletons, de contes, histoires illustrées, jeux, concours, pièces de théâtre, poésies, jeux d’intérieur et d’extérieur, ouvrages de couture, recettes de cuisine … tout en incluant civisme, morale et charité.
Le journal paraissait le jeudi, et durant ses 55 ans de parution, de 1905 à 1960 avec un interruption de six ans pendant la guerre,
La semaine de Suzette eut plusieurs centaines de milliers d’abonnés, parmi les poupées de La semaine de Suzette,deux personnages ressortent plus particulièrement; Bécassine et Bleuette
 

1  L’enfance de Bécassine
2  Bécassine pendant la Guerre
3  Bécassine chez les alliés
4 Bécassine mobilisée
5 Bécassine en Apprentissage
6 Bécassine chez les Turcs
7 Les cent métiers de Bécassine
8 Bécassine voyage
9 Bécassine nourrice
10  Bécassine alpiniste
11  Les bonnes idées de Bécassine
12  Bécassine au Pays Basque
13  Bécassine, son Oncle et leurs Amis
14  L’automobile de Bécassine
15  Bécassine au pensionnat
16  Bécassine en aéroplane
17  Bécassine fait du scoutisme
18  Bécassine aux bains de mer
19  Bécassine dans la neige
20  Bécassine prend des pensionnaires
21  Bécassine à Clocher-les-Bécasses
22  Bécassine en croisière
23  Bécassine cherche un emploi
24  Les mésaventures de Bécassine
25  Bécassine en roulotte
26  Bécassine revient
27  L’alphabet Bécassine
28a  Bécassine mène l’enquête
29  Bécassine au studio
30  Les petits ennuis de Bécassine
31  Les vacances de Bécassine
32  Bécassine baby-sitter
33 Les chansons de Bécassine
34 Bécassine maîtresse d’école
35 Hommage à Bécassine
36 Bécassine L’Intégrale – Livre I
37 Bécassine L’Intégrale – Livre II

 

Les gaufres de Liège

 

Les gaufres de Liège

 

C’est la vraie recettes, elles ont une odeur à ravir les narines… bien sucrées, croustillantes, elles sont succulentes

Ingrédients (18 gaufres)

500 gr de farine – 25 cl de lait – 40 gr de levure fraîche – 1 œuf – 25 gr de miel – 25 gr de sucre en poudre – 300 gr de sucre perlé  – 250 gr de beurre froid – 5 gr de sel – 1 sachet de sucre vanille – 2 gr de bicarbonate de soude

Préparation

Mélangez 400 gr de farine avec la levure, le lait et l’œuf

Pétrissez et ensuite couvrir d’un linge et laisser gonfler pendant 15 minutes à température ambiante.

Ajoutez les 100 gr de farine restante et le miel, le sucre en poudre, le sel, le bicarbonate de soude, le sucre vanillé et le beurre coupé en dés.

Pétrissez à nouveau  la pâte jusqu’à ce que le beurre soit incorporé, couvrir d’un linge et laisser reposer 10 minutes dans un endroit frais.

Ajoutez le sucre perlé, bien mélanger et diviser en pâtons. Laissez encore reposer dix minutes sous un linge humide.

Cuire dans le gaufrier chaud sans appuyer sur le couvercle, il doit se refermer par le simple poids de celui-ci (ne pas retourner le gaufrier !)

Ces gaufres se mangent chaudes, tièdes ou froides.

Vous pouvez mettre les gaufres au congélateur, les sortir et les réchauffer encore congelées dans le grille-pain.

 

 

Meat pie

 

Meat pie

 

Ingrédients

2 pâtes feuilletées, 400g de bœuf haché, de l’extrait de viande, 1 petite boîte de concentré de tomates, 3càs de sauce anglaise, 1 échalote, 1 citron, 1càc de cumin, 1càc d’origan, 15 cl de vin rouge, 2 carottes, 1 œuf, huile d’olive.

Préparation :

Cuire à la vapeur les carottes coupées en rondelles.
Mettre l’huile dans une casserole
Emincer l’échalote et la mettre à dorer dans l’huile
Ajouter le bœuf haché, l’extrait de viande.
Lorsque la préparation est cuite, ajoutez le concentré de tomates, la sauce anglaise, le jus de citron, le vin rouge, 1 œuf battu, le cumin, l’origan et bien mélanger.
Laissez mijoter jusqu’à réduction du liquide.
Placer 1 pâte feuilletée piquée à la fourchette sur la plaque huilée du four.
Ensuite, ajouter au milieu de cette pâte la préparation de bœuf et par-dessus les rondelles de carottes. Laissez 2 cm autour de libre.
Humidifier le bord libre et ajoutez la deuxième pâte feuilletée au-dessus et dentelez les bords avec les doigts. Ciselez la pâte du dessus.
Mettre au four à 180°C durant 30 à 45 min.

 

J’ai dévoré ses livres

 

J’ai littéralement dévoré ses livres d’environ 690 pages, pleines d’émotions, du rire aux pleures… Une merveilleuse saga à lire !

J'ai dévoré ses livres

Maurice Denuzière  

Naissance 29 août 1926 Saint-Étienne (France)
Après des études dans le journalisme et un début de carrière dans l’aéronautique navale, il se lance dans le journalisme. En 1951, il devient chroniqueur pour France-Soir et Le Monde. Passionné par l’écriture et auteur de plusieurs best-sellers, il est surtout connu pour sa suite romanesque en six volumes intitulée Louisiane (1977-1987). Il est nommé commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres en janvier 2010

Série Louisiane « Le fleuve est pareil à ma peine. Il s’écoule et ne tarit pas. » Guillaume Apollinaire ».
  

J'ai dévoré ses livres

Louisiane (tome I), JC Lattès, 1977.

1830/1865 En Louisiane une famille de planteurs aristocrates d’origine française : les Damvilliers, une femme domine le domaine : Virginie, jeune, belle et ambitieuse. Sa destinée va se confondre avec celui de Bagatelle (domaine) qui fait commerce du coton au bord du Mississippi. Il possède des esclaves. Des dizaines de personnes font vivre leur vie quotidienne, leurs passions, ambitions. Apogée et ensuite le déclin du Sud… Une fresque grandiose qui nous fait vivre de plein pied leurs histoires.

 

J'ai dévoré ses livres
Fausse-Rivière (tome II), JC Lattès, 1979


1865-1892 Toujours en Louisiane, on peut suivre la douloureuse période de reconstruction avec des politiciens, des aventuriers du Nord et la misère des Noirs qui sont alors affranchis. C’est la naissance du Ku Klux Klan. Mais aussi, la réussite de quelques grandes familles familles d’Acadiens. Au printemps 1865, après des drames familiaux et la ruine causée par la guerre de Sécession, Virginie et Clarence Dandrige, l’intendant de Bagatelle tentent de sauver le domaine. Apparaissent dans l’histoire Castel-Brajac, un joyeux Gascon, Liponne, Charles ambitieux dans la politique. Ils apportent un sang neuf.

 

J'ai dévoré ses livres
Bagatelle (tome III), JC Lattès, 1981


1898-1920. XX siècle, participation des Etats-Unis à la première guerre mondiale. Jaillissement du pétrole dans les terres à coton, une nouveau : le jazz, les premières voitures et les exploits des fous du volant. 1898 printemps Virginie et Dandrige se souviennent… sous la houlette de Gustave de Castel-Brajac, exubérant et descendant de mousquetaire émigré en Louisiane, la jeune génération tente, à sa manière, de maintenir les traditions, tout en se fondant dans la modernité. Le petit-fils de Virginie épouse une petite-fille d’une Choctaw de haut lignage. Une fresque tendre et violente, sur les rives du Mississippi.


J'ai dévoré ses livres
Les Trois Chênes (tome IV), Denoël, 1985


1920-1930. Années folles en Louisiane. Avec la prohibition, prolifèrent les contrebandiers. Des tragiques inondations de 1927. A Bagatelle, Osmonds de Vigors, arrière-petit-fils de Virginie a épousé Lorna, petite-fille de Gustave, s’efforce de maintenir, en digne Cavalier, les valeurs du Vieux Sud aristocratique, tandis que progressent l’avion, la radio, le disque, le cinéma, le confort et que se développent la racisme, le crime, la violence, les idées nouvelles. C’est une suite romanesque…

 

J'ai dévoré ses livres
L’Adieu au Sud (tome V), Denoël, 1987


1929-1945.Krach de Wall Street, fin de la Seconde Guerre mondiale. Survient un dictateur Huey Pierce Long (politicien), au pays des bayous. Les Louisianais essayent de survivre, (quatorze millions de sans-emploi), des émeutes du Bonus, la lente désagrégation des principes sudistes, fin de la prohibition, essor de l’aviation commerciale, création des grandes comédies musicales…
Osmond de Vigors est entouré de trois jeunes femmes : Liz Bogen, artiste peintre noire, Cordelia Murray, riche flappeer new-yorkaise et Doris de Castel-Brajac, petite-fille de Gustave. Osmond s’éloigne lui aussi d’un Sud devenu méconnaissable. Le portrait de Virginie, restera le symbole légendaire d’un monde disparu. Suite romanesque… et également historique.

 

J'ai dévoré ses livres
Les Années Louisiane (tome VI), Denoël, 1987


Ce tome constitue, le sixième et dernier volet d’une suite romanesque. Cet ouvrage comporte les arbres généalogiques des familles fictives, les repères chronologiques permettant de retrouver aisément tel événement historique, telle péripétie politique, ou tel fait économique, telle scène du roman ; des témoignages d’éminents universitaires et de l’écrivain Yves Berger, fin connaisseur du Vieux Sud. L’auteur de cette vaste suite romanesque et historique, répond aux questions des lecteurs sur la genèse de son œuvre, ses méthodes de recherche et de travail au cours de près de vingt années dédiées aux tomes Louisiane.